Born ! Born to be alive !

      Aucun commentaire sur Born ! Born to be alive !

La patience, c’est comme les ruisseaux, ça mène toujours quelque part. Vous le pensiez abandonné ? Possible, mais plus maintenant.

Vivant ? ce blog ? Sérieux.

Oui, je sais, j’aurais du m’y mettre avant. De toute façon, y’a rien d’intéressant dans ma vie et en plus elle n’intéresse personne. Mais bon, ça permet parfois de prendre du recul sur sa vie, donc ça reste intéressant.

Comment résumer tout ça sans faire un roman de 50 pages ? Allons-y point par point, en commençant par le plus simple.

Niveau taff. Là, rien à dire publiquement. Ca mûrit, et tout vient à qui sait attendre. mais faudrait que je me reprenne un peu quand même.

Kap_mai_2013.jpg
Niveau cheval, c’est pas forcément mieux. Du vide, du grand vide. Mais pas forcément négatif. Ce gros Kap a pris de sérieuses vacances, et moralement ça change tout. Pour lui, pour moi aussi probablement. 1 an et demi sans travail sérieux, ça te change une bête.

J’ai beaucoup de chances, le physique suit le moral, et c’est une vraie force de la nature. Ce qui est dommage, c’est que je peine encore à trouver la motivation de reprendre. Une flamme qui s’éteint ? je ne pense pas. Je ne conçois plus une seconde de l’abandonner et j’ai toujours l’espoir de m’y remettre. Sans Tac, y’a moins de raisons d’avancer…

Quant à son moral, je découvre une bête que j’ai jamais connu avant, et probablement personne ne l’a jamais vu sous cet angle. Un nounours, qui vient vers vous pour dire bonjour. Mordre ? C’est quoi ça ? moi je ne mords que les carottes. Bref, il est devenu extrêmement attachant et même s’il reste bourrin et 5 ans d’âge mental, les anciennes aventures de club sont très très loin derrière. Et c’est pas pour me déplaire.

solaris.jpg
Récemment tout de même je me suis retrouvé quelques motivations pour le cheval, et ayant un peu de temps devant moi je me suis mis a regarder des annonces de personnes cherchant des demi-pensions dans le coin histoire de varier un peu les plaisirs. Ce fut l’occasion d’une rencontre inattendue, inhabituelle et particulièrement intéressante tant avec la propriétaire qu’avec la bête.

Le démarrage a pourtant été compliqué. Maladroite, la jument a trouvé le moyen de s’handicaper fortement et voilà maintenant 3 mois que la bête n’est plus montable. Me voilà donc en demi pension sur un cheval que je n’ai même pas pu essayer.

Mais on ne me refait pas, j’ai pas l’intention de me laisser abattre pour si peu, et l’avenir semble nettement plus prometteur avec une guérison terminée. Le travail est différent, il faudra faire preuve de patience et travailler progressivement. Il est bien loin le temps des chevaux de club… Rien ne s’y rapproche : le contexte de vie, l’histoire du cheval, le lien avec son cavalier… Tout un domaine où je n’ai encore jamais vraiment mis les pieds, mais pourtant plein de pistes me viennent pour m’adapter et découvrir cet univers.

Cette première aventure nous a quand même permis de faire connaissance autrement qu’à cheval, et avec une relation de confiance aussi forte entre nous, je suis de plus en plus impatient de voir le travail qu’on va pouvoir faire. C’est vraiment différent de tout ce que j’ai pu vivre, mais ça me fait nettement moins peur qu’avant. je sais aussi que je suis encadré par des gens qui me porteront conseil si j’ai des doutes et ça me donne davantage confiance en l’avenir.

Pour les autres animaux de la maison ? Les deux chiens ont leur blog perso et les 5 chats… bah eux ils ont trop le flemme pour faire leur blog (bah oui, c’est des chats :p). Rien de bien particulier… Kaboum toujours aussi grosse, Fleya toujours à gueuler quand on va se coucher trop tard, Biskotte prend plaisir a faire chier tout le monde, Mimine toujours pleine de stress et en ce moment nous fait une petite réaction allergique et Pipelette fidèle a elle même.

Des changements dans la vie ? Quelques uns. Un cercle d’amis qui s’étoffe de plus en plus, avec des personnes de confiance sur qui je peux compter. J’en ai probablement plus ici que je n’en ai jamais eu avant. Le temps aide, l’environnement aussi. Toutes ces personnes, souvent liés au cheval, sont un vrai soutien et c’est toujours un plaisir de les voir. On s’organise souvent des soirées, et on rigole beaucoup plus qu’on ne boit, même si les quelques cocktails que j’arrive à faire sont bus avec beaucoup de plaisir.

Je tâcherais de continuer ce blog un peu plus sérieusement qu’avant, je sais que j’aurais quelques lecteurs assidus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *