Début de saison

      Aucun commentaire sur Début de saison

Fin d’année, c’est la reprise des concours. Après un succès pas du tout au rendez-vous l’année dernière, on essaie de partir sur de nouvelles bases. Beaucoup de changements pour tout le monde, on verra si tout ça porte ses fruits.

La saison 2011 fut assez difficile pour nous deux. Arrivée en mi-saison, une organisation un peu chaotique, une voiture en panne, un travail irrégulier… bref, l’inévitable devait arriver : aucun résultat. mais quand je dis aucun, c’est vraiment rien du tout, je ne terminais pas les tours. C’était déjà plus ou moins le cas en fin de saison 2010, il s’est bien confirmé toute l’année. J’ai malgré tout réussi à terminer la saison sur un faible classement en club3 75cm, mais ce n’était vraiment pas glorieux.

Il était temps de repartir sur de nouvelles bases. Premièrement, changement de vie pour le cheval. Exit le box, exit le club, bonjour le pré. 1Ha pour lui tout seul, avec une petite pouliche comme voisine, on sent qu’il commence à revivre. Débuts malgré tout difficile, on sent qu’il a perdu l’habitude du pré. Mais de ce coté là, les habitudes reviennent et il ne s’en porte pas plus mal : caractère apaisé, curiosité, sérénité. Il n’en reste pas moins un petit con et faut faire gaffe de temps en temps aux coups de dents qui volent, mais c’est assez rare. On arrive même à trouver à l’occasion à jouer avec un grand baton.

Seconde étape : le travail. Il est temps de progresser à deux, on passe donc à une activité moins fréquente, mais en cours particulier. La carrière de travail est un peu petite pour enchaîner tranquillement, mais comme le gros tourne bien, ça se gère. L’environnement par contre change des habitudes : les amis sont assez loin, ça énerve un poil et j’ai plus l’impression d’essayer de piloter un spoutnik croisé missile qu’un cheval. Mais le travail est intéressant, j’améliore progressivement ma position en tentant de chasser les vieux démons (nan le cul dans la brouette, ça ne marche pas) et on se rassure sur un travail efficace.

Mais là, le test ultime à tout ces changements, ce sont les concours. Le premier en club4, il faut commencer petit. On sait qu’il sait sauter, on sait pas s’il veut sauter, donc on y va mollo. Résultat mitigé, les démons ont pris le dessus et malgré un sans faute, c’est relativement loin de mes attentes. Sauter au trot, ça va bien quand c’est de la 65cm, mais euh… voilà quoi. Rendez-vous la semaine suivante….

Semaine suivante, le cheval déferre la veille… Ah bah tiens c’est bien ma veine ça, obligé d’abandonner… Vive la poisse, vla une saison qu’elle commence mal… Courage, ce n’est que le début… Intervention du maréchal rapide en reclouant le fer (c’est le point positif de l’avoir qui habite sur place), il faut être prêt pour la semaine suivante.

kap_squelette.jpg

Nous voilà donc en ce dimanche, paré pour un concours où ma coach n’a pas pu venir. Seul face à l’adversité. Pour l’occasion, un concours de déguisement était prévu. En une semaine, ce fut préparé, et nous voilà costumé pour le grand jour. Cheval peinturluré, cavalier mal fagoté, on y va en y croyant. Début de détente, ça semble pas mal, ça avance un peu mais sans plus. Mais là, parce que forcément les drames n’arrivent jamais seul : vla que l’autre pied déferre. « nom de dieux de putin de bordel de merde de saloperie de connard d’enculé de ta mere ! » comme dirait certains. j’y étais presque ! Bon, le fer fini par se décrocher, je demande avis au commissaire au paddock : « le terrain est pas trop mauvais, ça ne devrait pas poser de soucis ». Bon bah roule ma poule, au pire t’auras une excuse !

Mon costume, très seyant, avait une vilaine tendance à voler un peu au vent derrière moi, attisant un peu le monstre bancal que j’avais sous les fesses. La détente ressemblait plus à ce que je vois à la maison, voilà qui commence à me plaire. L’espoir revient bien et je me dis que ça peut se jouer. Arrivée en piste, premières impressions : j’ai plein de commentaires positifs sur le déguisement, principalement pour le cheval. Cool ça fait plaisir. Le cavalier précédent essuie pas mal de refus, ça traine un peu. sauf qu’aujourd’hui, allez savoir pourquoi, je sens que ça commence à bouillir dessous. Réaction assez atypique, j’avais pas eu ça depuis longtemps. A vrai dire, j’ai jamais eu cette sensation, mais elle me plaît bien.

On reste concentré quand même, et on se lance. Premier obstacle aucun soucis. Ah tiens un poisson rouge ! bordel il est où le second ? DTC !

Recherche du second, je finis par le trouver. Ouf, j’ai pas coupé ma trajectoire, je sauve l’honneur.

Troisième sans problème,

4ème : tiens ça me rapelle l’exercice qu’on a fait l’autre jour, on s’applique et on fait pareil. Cool ça marche au poil !

Cinquième, hop, en plein vol ! Bon maintenant y’a du chrono, mais on assure quand même un peu. On est pas là pour jouer au chrono, tant pis pour l’option.

6 et 7, ça ressemble vaguement à un double sans en être vraiment un. Putain ce con il regarde pas, il avance. Bon, bah puisque c’est ça, on va voir si t’as la patate gros, la fin ça grouille d’options. Allez hop, on coupe tout ça et on vient bien en biais sur le suivant. Ca passe.

On enchaine sur le 9 et le 10 sans soucis, reste le 11.

Je l’avais repéré à la reco celui là. Une putain méga option trop flagrante, tout le monde part pour la prendre. Sauf que si on la prend, on arrive de biais, et derrière si on continue tout droit on loupe la ligne d’arrivée. Elle est tentante, mais très méchante. Et le biais est violent. En gros, ça passe ou ça casse.

– « Gros, aujourd’hui, ça va passer »

– « Haha nan mais tu m’as pris pour un n00b ou quoi ? sabot deferré in the nose ! »

Et hop, me voilà enfin terminé, avec un bon chrono et surtout sans faute. Heureux que j’étais, j’entrevoie enfin un espoir de pouvoir faire quelque chose avec lui. Il reste un dernier concours pour ce début de saison la semaine prochaine, ce sera l’occasion de terminer la saison proprement.

j’ai vu mes résultats, et je découvre stupéfait que j’ai pris 0.5 point sur la première partie. Mais euh WTF ? Messieurs du jury, ça correspond à quoi ce 0.5 point ? Ah la première partie avait un temps limite ? Ah zout, c’était pas prévu ça… 🙁

Résultat, 5/28 et sans ce 0.5 point ça faisait une bonne première place. Pour le coup ça énerve franchement, mais je me contente de savourer cette petite 5ème place. Second résultat, celui du déguisement. On s’est battu pour ce costume, y’avait 2 places pour mickey à gagner. Résultat, seconde place… Adieu mickey, mais bouteille de champagne comme lot de consolation. C’est déjà pas mal ! en une semaine on a déjà bien galéré, mais on se préparera l’année prochaine pour compléter un bon costume de Nazgûl.

Y’en a un qui a pris une bonne douche après, il a fallu bien frotter quand même pour que ça parte. mais avec le beau soleil qu’on a eu toute la journée, ce fut un vrai plaisir ce petit concours. Rendez-vous la semaine prochaine du coup.

Quelques photos : http://home.misric.org/album/cheval/2011113-saint-nicolas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *