Le musée des horreurs

      Aucun commentaire sur Le musée des horreurs

Travailler à la SNCF était un rêve pour moi. Vivre près des trains qui m’ont toujours fascinés était pour moi l’objectif de ma vie. J’ai enfin réussi. J’ai même réussi à concilier ça avec ma formation en électronique : je suis au Télécommunications sur un grand parcours de 35 gares du nord de l’Ile de France. Maintenant que j’y suis, le rêve devient réalité. Quelle réalité…

tel.jpg
Au début, on se dit : cool, je suis dans le monde du travail, celui de professionnels qui font les choses bien, ou tout est nickel chrome et que tout se fait suivant la procédure rapide et efficace.

Ensuite on voit. Déjà quand on arrive. Ca ressemble au musée Grévin, ou tout a été reconstitué dans les moindres détails. Ou presque. Le switch qui est posé là fait tache, il a été posé hier. Non, ce n’est pas un musée, c’est ton lieu de travail, bienvenue !

Bon, certes l’équipement est ancien. C’est pas grave, il faut savoir être polyvalent. Travailler sur des équipement qui ont 50 ans d’âge, c’est qu’un détail. Ah, me souffle-t-on à l’oreille, y’a pas que les équipements qui sont vieux, y’a les docs et les procédures aussi. Déjà nettement moins drôle. Comment ça l’exploitant attend depuis 2 ans sa prise réseau? Ah chouette le routeur local va être upgradé au débit max, on est à 2Mbps pour 360 personnes ! Ah tiens pourquoi la télégraphie est encore en service? Dites pourquoi on a pas accès à la conf des switch du réseau?

Le grand rêve fait pleurer quand on arrive à la réalité. J’ai jamais bossé ailleurs, jamais bossé tout court, mais je m’attendait, de la part d’une entreprise aussi grosse que celle de la SNCF un minimum de professionnalisme.

A discuter avec les entreprises extérieures qui bossent pour nous (oui parce que maintenant il n’y a plus que ça, nous on fait de la surveillance de chantiers, rien de plus…), bah finalement j’ai changé de rêve maintenant…

Je veux quitter la SNCF, tout simplement.

Bah c’est quoi le soucis, suffit de démissionner !

Ah j’ai eu 2 ans de formation ! Y’en a pour 50 000 EUR pour le remboursement…

Grosso modo faut rester 5 ans.

Dites, si on fait une grosse connerie, y’a moyen d’être mis dehors? Pipoplé?

Oui, je sais, c’est partout comme ça. Jetez donc un coup d’oeil sur la galerie de nos appareils…

rassurez moi : c’est pas partout comme ça?

Le musée des horreurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *