droit dans le mur

      Aucun commentaire sur droit dans le mur

Entre épaule en avant, épaule en dedans, tête au mur, contre épaule en dedans et contre tête au mur, y’a parfois de quoi criser sur les termes technique… Comme j’ai une mémoire de poisson rouge, j’en profite d’un cours un peu plus clair pour moi pour noter ce dont je me souviens…

Cheval misric.jpg

Pour faire simple : (état de brouillon, j’attends confirmations et corrections :P)

Une épaule en dedans

le cheval est incurvé à l’intérieur et se déplace sur deux pistes. la jambe intérieure maintient l’incurvation et pousse les épaules du cheval sur une piste intérieure. la rêne extérieur tendue permet d’ « évaser » le cercle imaginaire sur lequel le cheval est incurvé et d’obtenir l’épaule en dedans. Le cheval ne regarde pas où il va.

L’épaule en avant est une épaule en dedans avec une faible incurvation. Le cheval est presque droit dans son déplacement.

La tête au mur

part du même principe. Le cheval est incurvé à l’intérieur, la jambe intérieure maintient l’incurvation pendant que la jambe extérieure pousse les hanches sur une piste intérieure. De ce fait, le cheval regarde où il va. C’est une fin de cercle dont les hanches ne rejoignent jamais la piste des épaules.

La contre épaule en dedans

c’est juste une épaule en dedans faite à l’autre main en considérant que les hanches sont sur une piste intérieure et que les épaules sont sur la piste extérieure, avec une incurvation extérieure et un cheval que ne regarde pas où il va.

(photo : Folmer le magnifique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *